Inventaire lexicographique du français calédonien

par Christine Pauleau



Introduction | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Pour citer ce travail :
PAULEAU, C., Inventaire et observatoire lexicographiques du français calédonien (Nouvelle-Calédonie), bilan sociolinguistique sur le géolecte francocalédonien, Paris, site du laboratoire Modèles Dynamiques Corpus (MoDyCo), UMR 7114 du CNRS/ Université Paris Nanterre, depuis 2022, https://ressources.modyco.fr/dicocaledonien/

Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International. CC BY-NC-ND 4.0

La recherche pour @lettre ^v* a trouvé 60 résultats

Lexique général (gros caractères) - Lexique flore/faune (petits caractères, termes rares en gris)

Entrées et sous-entrées
Items and subitems
1381 ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: V :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :

1381 VA'A :

n.m. Cour. Pirogue polynésienne, surtout connue en Nouvelle-Calédonie pour sa pratique sportive. Encycl. : En Polynésie, et à Tahiti notamment, le va’a, reste un élément traditionnel primordial de la vie des Tahitiens. Tu sais que je suis un passionné de Va'a [sic.]. Et bien le mois dernier une rencontre a été organisée entre tous les jeunes du Territoire*. J'ai fini premier. Manuel de Français, 2004 : 19. (…) 200 jeunes athlètes se sont donc retrouvés (…) pour un relais de va'a de 1500m. Journal Tazar*, 06/2005. Norme phonétique : Prononcé en tahitien avec une occlusion glottale entre les deux [a], comme l'indique le signe ['], mais "francisé" en contexte calédonien : prononcé souvent avec deux [a] successifs sans occlusion glottale.

1382 VALABLE :

T.cour. Fam.  1. interj. Exprime une réaction positive, l’admiration, la satisfaction... -Et ce tricot* commônt [comment] tu le trouves Zézette? (…) -Valab'! BD Berger, 1989 : 19. Fin* valab' [: nom d'une émission de radio], 2005. Valabe! fait Gustave en levant le pouce. Roman Simon, 2021 : 188. Fin valab la vidéo. Commentaire de vidéo (Youtube L'élection des Miss, Coco Banane, 09/2021). Valable monf* Commentaire de vidéo (Youtube Comment faire une BD, Coco Banane, 05/2022). Equivalents hexagonaux : Super! Génial! Cool! Top! (français des jeunes) C’est de la balle! (français des jeunes/néo-populaire)....etc. Syn.  : Qualité*! (t.cour.) Ça* de wizz! (cour.). Ça* oui ! Kalolo* ! (a.cour). V. EKOLOÏNI! CHOC!  2. adj. Formidable. La liberté, les droits, le respect... Tout ça c'est valable! [: bulle attribuée à un enfant]. Manuel Education civique, 1989 : 30. (…) c'était un match valaab'! (note : valaab : chouette, super]. Roman Chabas, 1996 :61. C’était fin* valable de boire une bouteille* carrée avec les cousins (…). Roman Tcherko, 2001 : 30. C'est fin* valab' si tu reviens sur le Caillou*. Manuel de français, 2002 : 42. Smooooth and creamy [avec astérique de traduction] ...[astérisque donnant la traduction: ] Fin valab'. Publicité pour un fast food à l'arrière d'un bus, Nouméa, 2023. Equivalents hexagonaux : Super, génial (français courant), mortel (français des jeunes/néo-pop.)…etc. Syn. : Qualité*(t.cour.). Ça* de wizz! (cour.). Kalolo* (a.cour). V. CHOC.

Collocation fréquente : Fin* valable.

Norme : La graphie valab' (ou valab ou valabe) dans les illustrations supra, transcrit la prononciation la plus courante. / Se dit souvent en faisant le geste "pouce levé". / Figure (sous la graphie valab) de façon emblématique sur une carte postale -depuis 1992- qui rassemble diverses expressions du pays, avec le titre : Lôngage [langage*] à nouzautes*.

Dynamique : Emploi très stable (Pauleau, enquêtes linguistiques, 2005-2023).

V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1383 VAMALE :

n.m. Peu cour. Ethnolectal kanak* ou Spéc. Domaine : Linguistique. Dialecte du groupe linguistique de la région de Voh-Koné (spécialement de la région Téganpaik et Tiaoudé) : V. BWATOO. Encycl.  : Toutes les langues kanak* sont des langues à tradition orale. Voir à l'article KUMAK les caractéristiques des langues kanak* du nord dont le vamale fait partie. Nos langues dansent la danse de la terre... (…) Vamalé, Hmwaveke*, Hmwaeke* (…), Accordez vos voix mélodieuses (…). W.Welepane, 1993 dans Anthologie, 1994 : 249. Chaque antenne supervise et accompagne les travaux  (...) correspondants à son aire linguistique à savoir : (...) le haeke*, le haveke*, le hmwaeke*, le vamale pour l’antenne hoot ma whaap. Site de l'Académie des Langues Kanak* (ALK), consultation 11/2022. Variante graphique : Vamalé. Norme : Répertorié par Haudricourt (1979) sous la forme vamale. Norme phonétique : [vamale] -en alphabet latin : "vamalé". Dynamique : Emploi stable (Pauleau, enquêtes linguistiques, 2005-2022).

1384 VANUATAIS,-E :

n. et adj. T.cour. Personne originaire du Vanuatu (archipel au nord-est de la Nouvelle-Calédonie)/ Relatif aux personnes originaires du Vanuatu. (…) elle hébergeait des Ni-vanuatu* [sic.] [note de bas de page : Ni-vanuatu* : ou Vanuatais, Vanuatuan* : originaire du Vanuatu]. Roman Jacques, 2002a : 43. (…) depuis que le nakamal* des Vanuatais s'était installé (…) on y vendait de tout, du kava* mais aussi de la bière (…). Roman Jacques, 2002a : 19. Il a aussi évoqué la nécessité de créer les conditions favorables (…) pour l’amélioration des conditions de vie des Vanuatais. Journal Les Nouvelles, 09/2019. Syn.: V. NEO. V. aussi BIG NAMBAS. Variantes : Vanuatu* (t.cour., fam.). Vanuatuan* (rare). Ni-vanuatais* (cour., plutôt écrit). Ni-Vanuatu* (a.cour. fam.). Ni-vat* (rare, fam.). Norme : Les appellations préférées des habitants du Vanuatu seraient Vanuatais et Ni-Vanuatu* (alors que l'appellation officielle locale est Vanuatuan* -V. ce mot); le mot Vanuatais serait né de la plume des journalistes calédoniens* -on sait l'influence forte du français calédonien* sur le français parlé au Vanuatu (Wauthion, 2001 et Latin, 1997). Dynamique : Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2019-2022).   V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1385

VANUATU :

Variante de VANUATAIS. V. cette entrée. Raoul, c'est pas un kanak*, c'est un Vanuatu. Oral spontané, s.d.

1386

VANUATUAN,-ANE :

Variante de VANUATAIS. V. cette entrée. (…) elle hébergeait des Ni-vanuatu [sic.] [note de bas de page : Ni-vanuatu : ou Vanuatais*, Vanuatuan* : originaire du Vanuatu]. Roman Jacques, 2002a : 43. Norme : Ethnonyme officiel selon la Constitution du Vanuatu (1980), mais d'usage rare en contexte calédonien*, et d'usage réduit en contexte vanuatais* -perçu comme non local (Wauthion, 2001). Par contre, le terme est mentionné par le Petit Robert 2004 dans la liste des adj. correspondant aux noms propres de lieux; précisons enfin que l'ancien adj. néo-hébridais, correspondant à l'ancien nom propre Nouvelles-Hébrides, a disparu du Petit Robert en 2004.

 

1387 VAT :

sigle. Vx. Volontaire à l’aide technique : personne volontaire pour partir hors de l’Hexagone comme fonctionnaire à moindre rémunération, en remplacement du service national (en vigueur jusqu’en 2001). (…) un paysagiste qui officiait déjà en tant que VAT. Journal Les Nouvelles, 06/1990.

1387 VAVA :

Attesté à l'oral uniquement. n.m. Fam. Vieilli. Lien pour les cheveux constitué d'un élastique, orné de boules de plastique de couleur. Encycl. : Ces attaches étaient quasiment les seules attaches de fantaisie existant dans les années 1970-1980, alors que les "chouchous" actuels sont très divers et variés. Tu as vu son chouchou? On dirait un vava, tu sais comme il y avait avant? Oral spontané, 2006. Equivalent hexagonal : Chouchou.

1388 VEAU DE MER :

n.m. A.cour. (Isurus oxyrhinchus Rafinesque). Requin dont la chair est appréciée et commercialisée. Encycl. : Famille des Lamnidae. Veau de mer : 950F[C.F.P.*]/KG. Syn. (a.cour.) : Mako*, requin* mako.

1388 VER DE BANCOULE :

n.m. Cour. (Agrionome fairmairei Montr.). Larve comestible d'un gros coléoptère (Agrionome fairmairei) qui vit dans le bois mort des bancouliers, dont elle se nourrit. Pouvant dépasser dix centimètres de longueur, ce ver est consommé cru, grillé, ou cuit au lait de coco. La corneille et les vers de bancoul. [: titre] M.Le Goupils, 1928 dans Manuel Lectures : 71. (…) y a un ver qu'est gros comme ça, tu casser [=tu enlèves] la tête comme ça, tu aspires et puis woilà...Ça c'est le ver de bancoule accroché au bancoulier* (…). Chanson Ollivaud, 198? Le Ver de bancoule. [: Titre]. Journal gratuit, 02/2006. Fête du ver de Bancoule (Farino). Dédiée à la dégustation d’une grosse larve comestible, une fête incontournable (…). Brochure touristique d’Aircalin, 2022. Variante : Ver* de bancoulier (moins cour.). Variante graphique : Ver de bancoul.    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1389

VER DE BANCOULIER* :

Variante de VER DE BANCOULE. V. cette entrée. (…) je regarde (…) une corneille occupée (…) à faire la chasse aux vers de bancoulier* sur un tronc de bancoulier* tombé en travers du torrent (…). M. Le Goupils dans Manuel Lectures : 71.

 

1390 VERGE D'OR :

n.f. Peu cour. (Solidago canadensis L.). Plante ornementale dont l'extrémité des tiges se couvre de fleurs jaunes. Encycl. : Famille des Composées (famille rare dans les jardins).  Répertorié notamment par Hannecart, 1978 : 179.

1390 VERT :

adj. T.cour. Fam.  1. Mis dans une fâcheuse situation. Hé!* Moins cinq t'étais vert*! [=Dis donc, un peu plus et t'étais fait!] BD Berger, 1989 : 35. Equivalents hexagonaux : Fait, fichu, foutu (français fam.). Niqué (français des jeunes), quène (verlan)...etc.  2. Fatigué, fourbu. (…) j'ai fait mes comptes fin* tard (…) Chuis un peu vert (…). BD Berger, 1989 : 21. Equivalent hexagonal : Crevé (DFNC). Syn. : Fiu* (t.cour.). Net*, en* tas (cour.). Faille* (peu cour.).

Dynamique : Emploi vieillissant (mais plus stable chez les Kanak*?) -Pauleau, enquête linguistique, 2005.

V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1391 VERVEINE SAUVAGE :

Attesté uniquement à l'oral. n.f. Peu cour. (Lantana sellowiana Link.). V. LANTANA ( 2.).  Tu vois ça c'est de la verveine sauvage. Oral spontané, s.d.

1391 VIANDARD :

n.m. A.cour. Fam. Braconnier. (…) chu [=J'suis] camouflé pour surprendre les viandards cette nuit. BD Berger, 1989 : 35. (…) la nuit suivante (…) les viandards s'attaquaient à mes bêtes, des gars du coin qui savaient que j'étais parti (…). Roman Jacques, 2002a : 85.    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1392 VIANDER :

v.tr.dir. A.cour. Fam. Braconner. On va voir si le mec il a pas quelques bêtes à viander Hé Hé Hé! BD Berger, 1989 : 23. Dérivé : Viandard*.    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1392 VICTIMES DE L’HISTOIRE :

loc.f.pl. A.cour. (t.cour. chez les intellectuels). Groupes ethno-culturels autres que kanak* en Nouvelle-Calédonie. Le secrétaire d’État Georges Lemoine, tente en 1983 de regrouper à Nainvilles-Les-Roches, les principaux acteurs des deux camps de la vie politique du territoire (…) La notion « de victimes de l’histoire » apparaît. Site https://histoire-geo.ac-noumea.nc, 12/2015. 8-12 juillet 1983 : table ronde de Nainville-les-Roches ; déclaration qui reconnaît « un droit inné et actif à l’indépendance » et l’« autodétermination des autres ethnies » dénommées « victimes de l’histoire ». Essai Mokaddem, 2018 : 74.

1394 VIEILLE :

n.f.  1. A.cour. (Lutjanus argentimaculatus Forssk.). V. rouget* de palétuvier*. Répertorié par Observatoire, 1988 : 138. Variante (peu cour.) : Vieille de palétuvier*.  2. Peu cour. (Bodianus sp., Cheilinus sp., Oxycheilinus sp....). Nom donné à certains  poissons de récifs de la famille des Labridae, notamment des genres cités ci-avant, qui constitueraient une "nouvelle espèce pour la science" (Laboute, 2000 : 366). Répertorié par Laboute, op.cit.   3. V. VIEUX, VIEILLE.  

1395

VIEILLE* À ANNEAU BLANC :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Oxycheilinus unifasciatus Streets). Poisson (espèce de vieille* : V. VIEILLE (2.)) comportant une rayure blanche postérieure. Répertorié par Laboute, 2000 : 365.

1396

VIEILLE* À DEUX TÂCHES NOIRES :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Bodianus bilunulatus Lacepède). Poisson (espèce de vieille*: V. VIEILLE (2.)) comportant une tâche noire postérieure et une tâche noire antérieure. Répertorié par Laboute, 2000 : 350.

1397

VIEILLE* À JOUE RAYÉE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Oxycheilinus digrammus Lacepède). Poisson (espèce de vieille*: V. VIEILLE (2.)) ayant des lignes sur les joues. Répertorié par Laboute, 2000 : 365.

1398

VIEILLE* À POITRINE ROUGE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Cheilinus fasciatus Bloch). Poisson (espèce de vieille*: V. VIEILLE (2.)) à grosse tâche rouge. Répertorié par Laboute, 2000 : 352.

1399

VIEILLE* BARRÉE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Bodianus loxozonus Snyder). Poisson (espèce de vieille*: V. VIEILLE (2.)) à rayures horizontales. Répertorié par Laboute, 2000 : 351.

1400

VIEILLE* DE PALÉTUVIER* :

Variante de VIEILLE (1.). V. ce mot. Répertorié par Laboute, 2000 : 66.

1401

VIEILLE* TÂCHETÉE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Cheilinus chlorourus Bloch). Poisson (espèce de vieille*: V. VIEILLE (2.)) à petites tâches claires. Répertorié par Laboute, 2000 : 351.

 

1393 VIEUX,VIEILLE :

I. adj. Cour. Fam. Vieux (même sens qu'en français de référence), mais avec une forte connotation méliorative, affectueuse. Le vieux propulseur réussit à tirer le vieux bateau relié à la vieille plate* (…). Album Sebban, 1984 : 12. J'avais allumé la Vieille Gazinière de la Vieille Piaule sous la Vieille Touque (…) dit le Vieux Caldoche* (…). ADG, 1988 dans Littérature NC : 54. Dans le temps, les Vieux racontaient que l’ombre du mât suffisait à inquiéter ce poisson (…) la coutume* de nos Vieux il faut la faire vivre. Récits. Récits Juncker, 2018 : 18, 27. (…) des heures passées (…) sur les nattes avec les Wallisiens* à écouter la parole des vieux (…). Entretien Barbançon, 2022 : 124. Locution : Vieille douille (V. article ci-après). Norme : Souvent plaisant. / Le Petit Robert mentionne dans sa définition concernant les "choses" : "1° Qui existe depuis longtemps (…) -Hors d'usage, bon à jeter (…) 'Un vieux bout de cigarette' (…) -Par ext. (simplement péjoratif) 'Un semblant de vieille vinasse.' (…) 2° Dont l'origine, la création, le début... est ancien. (…)" Il faut souligner ici la mention de la connotation péjorative, qui va précisément à l'inverse des traits connotatifs calédoniens*. Notons que le français hexagonal des jeunes fait un usage très appuyé de cette péjoration : "Je dois faire un vieux devoir" signifiant par exemple : "Je dois faire un devoir très pénible et idiot" -Pauleau, enquête linguistique, 2010. Il est remarquable que tous ces usages vont à l'inverse de l'usage calédonien*. 

II. n. T.cour. Ethnolectal (moins cour. chez les non Kanak*).  1. Personne âgée. Connotation : méliorative, respectueuse. Il y avait un vieux avec nous, le vieux Jacques (…) juste à l'entrée de chez le vieux Dominique (…) [locuteur kanak*]. Journal Bwenando, 08/01/1988. Racontée par un vieux de Canala. [: exergue, histoire kanak*]. Contes de Thio, 1997 : 57. Nos vieux ont tout prévu [personnage kanak*]. BD Berger, 2004 : 31. Une pensée pour tous les vieux de la tribu de Nearia [auditrice kanak*]. Oral radio 06/2005. Bonjour aux deux vieilles qui sont sur Nouméa. [auditrice kanak*]. Oral radio 06/2005. Il n'a pas toujours été facile de convaincre mes vieux et les coutumiers* qui m'entourent (…) [locuteur kanak*]. Journal Mwà Véé, 07/2005. (…) je dois respecter les vieilles et les vieux (…) il est interdit de se disputer avec les grands parents [locuteur kanak*] Journal Mwà Véé, 03/2006. On revit [notre culture] à travers les histoires que nos vieux nos racontent [locutrice kanak*] Journal Mwà Véé, 03/2006. La panne qui a privé le pays d’électricité mercredi matin a renvoyé durant près de deux heures les Calédoniens* au temps des vieux. Journal Les Nouvelles, 04/2022. (…) le Vieux avait (…) dit : -Regarde ce que je t’ai apporté du pays. Entretien Barbançon, 2022 : 14. Composé : Conseil des Vieux (V. article ci-après). Norme : Employé avec adj. possessif comme ci-dessus (nos vieux), signifie : "les personnes âgées de notre tribu, nos aînés au sens large". / Le français hexagonal emploie plutôt "personne âgée" que "vieux", du fait précisément de la péjoration que subit le terme "vieux" dans l'Hexagone : V. le sens I., ci-dessus.  2. Ancêtre. Connotation : méliorative, respectueuse. L’igname* pousse parce qu’en elle vivent les esprits des "vieux d’avant", les ancêtres des kanaks* [sic.] [locuteur non kanak*] Recette Moglia, 2004 : 54. La danse kanak*, ce sont les danses traditionnelles, celles que les vieux dansaient en bagayou* [locuteur kanak*] Journal Mwà Véé 07/2005. (…) nos ancêtres nos vieux comme on dit chez nous devaient faire des exploits guerriers pour convaincre la famille de la femme qu’ils voulaient épouser (…). Vidéo Youtube Technique de drague en Nouvelle-Calédonie, Coco Banane, 04/2021. (…) certains lieux restent tabou*, les récits mythiques décrivent (…) les cascades d’où jaillissent les sources des « vieux » (…).  Etiquette de l’exposition Mue, faire corps, Centre culturel Tjibaou, 2022.

III. n. Cour. Fam.  1. Compagnon, compagne/ Epoux, -se/ Bien-aimé, -e, V. MAMMY. Ah bon Aglaé est pas malade? Pourtant elle est sur le flanc la vieille [locuteur kanak* parlant de sa femme]. Sketch Ollivaud, 1973. Si on le voit plus, c'est qu'il est avec une vieille [=avec une petite copine/ une fille]. Oral spontané, s.d. Je vais claquer mon coup* de chasse, la vieille! [=Je pars à la chasse, chérie]. BD Berger, 2000 : 30. Tu crois pas qu'on serait mieux à terre avec la vieille? [=avec notre femme] Sketch Wahoo, [2000?]. Son vieux [=son mari], qui rêvait d'avoir un cochon, avait entrepris la construction d'un parc (…). Roman Jacques, 2002a : 22. [un Kanak* à sa femme devant la télévision :] Hé la vieille est ce que tu peux changer d'émission? Vidéo Youtube L'élection des Miss, Coco Banane, 09/2021. La vérité c’est que (…) j’ai la vieille sur le dos. Elle panique à l’idée de ne plus avoir de batterie sur son phone. Journal Les Nouvelles 04/2022, chronique satyrique. [La nuit dernière, dans mon lit :] Je regarde le vieux à côté en train de bien dormir comme une souche (…). Vidéo Facebook Un signe de l’univers, ''Lexy Lence -Drag queen Nouméa'', 2024. Norme : Comme on le voit dans les illustrations ci-dessus (et également en 2.), le mot est beaucoup plus courant au féminin (vieille) qu'au masculin. / Souvent employé avec dét. défini (le vieux, la vieille) comme un nom propre, un surnom donné à la bien-aimée, au bien-aimé (cf illustrations ci-dessus : j’ai la vieille sur le dos [=j’ai ma bien-aimée sur le dos] ou  je regarde le vieux [=je regarde mon bien aimé] ). Au féminin cet emploi a pour synonyme Mammy (on pourrait dire : j’ai Mammy sur le dos à la place de : j’ai la vieille sur le dos). Par contre, au masculin l’équivalent n’est pas observable : l’illustration ci-dessus (je regarde le vieux [=je regarde mon bien aimé])  ne pourrait pas être reformulée en «  je regarde Pappy à côté de moi » car cela n’aurait plus le même sens, Pappy aurait le sens hexagonal de « grand-père ».  2. Homme, femme/ Garçon, fille. V. MAMMY. On a taquiné les mêmes mamies*, bourré les mêmes vieilles* [=tiré les mêmes filles] (…). Sketch Lewis, 1990. Si on le voit plus, c'est qu'il est avec une vieille [=avec une petite copine/ une fille].

V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1394

CONSEIL DES VIEUX* :

n.m. Cour. Ethnolectal kanak*. V. CONSEIL DES ANCIENS. (…) le conseil des Vieux s'est réuni et a décidé! Roman Calandra, 2004 : 136.

1395

VIEILLE* DOUILLE :

loc.nominale. Cour. Fam. Terme d'adresse amical. Haou* Tathan tu fous quoi vieille douille?! BD Berger, 1989 : 29. Equivalent hexagonal : Vieille branche (Le DEL mentionne la locution "ma vieille branche" : mon vieux camarade).    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

 

1396 VIN BLEU (LE-) :

n.m. A.cour. Alcool à brûler, qui, avant que sa vente soit réglementée (dans les années 80), était consommée comme boisson alcoolisée, en milieu kanak* surtout, entraînant comas et décès. Quand il y avait plus rien à boire, ils buvaient le vin bleu... Oral d'enquête, 1991. Répertorié à l'écrit par F.O.L., 1983.

1397 VINGT-DEUX-MILLE :

Attesté uniquement à l'oral. n.m. A.cour. Ethnolectal (moins cour. chez les Kanak*). Métropolitain. V. ZOREILLE. Les vingt-deux-mille, il l'aiment Mittérand... Oral spontané, 1991. Encycl. : La distance qui sépare Nouméa de Marseille par voie maritime (via Gibraltar et le Canal de Panama) est de 22 000 kilomètres; mais par voie aérienne, il y a 17 000 km entre Nouméa et Paris.    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1398 VIVANEAU :

n.m. T.cour. (Etelis sp., Pristipomoïdes sp., Lipocheilus carnolabrum Chan.). Nom donné aux gros poissons d'eau profonde à la chair très appréciée des genres Etelis et Pristipomoïdes, ainsi que Lipocheilus carnolabrum. Encycl. : Famille des Etélidés (ou des Lutjanidés selon les sources plus anciennes). Arrivage : thon et vivaneau frais (…). Journal Les Nouvelles, 02/06/1990. (…) pour remplacer son embarcation devenue (…) dangereuse pour la pêche au vivaneau, une filière prioritaire. Journal Construire les Loyauté, 01/2006. (…) les poissons que l’on consomme aujourd’hui comme par exemple le vivaneau, le mahi-mahi*, le thon, on ne les pêchait pas à l’époque. Entretien Barbançon, 2022 : 98.  Composés : V. ci-après.

1398

VIVANEAU* À FORTE MÂCHOIRE :

n.m. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Etelis radiosus Anderson). Espèce de vivaneau* ressemblant au vivaneau* la flamme mais ayant une forte machoire inférieure. Répertoiré par Laboute, 2000 : 487.

1399

VIVANEAU* À GROSSES ÉCAILLES :

n.m. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Pristipomoides multidens Day). Espèce de vivaneau* de couleur lilas et jaune. Encycl. : Poisson très populaire au Vanuatu (Laboute, 2000 : 489). Répertorié par Laboute, op.cit. Syn. (rare) : Poulet*. Vivaneau* poulet.

1400

VIVANEAU* À NAGEOIRES JAUNES :

n.m. Rare. (Pristipomoides flavipinis Shinohara). Espèce de vivaneau* à nageoires jaunes. Répertoiré par Laboute, 2000 : 489.

1401

VIVANEAU* À TÂCHES JAUNES :

n.m. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Pristipomoides auricilia  Jordan, Evermann & Tanaka). Espèce de vivaneau* à tâches jaunes sur le corps, et sur le haut de la queue.  Répertoiré par Laboute, 2000 : 488. Syn. (rare) : Vivaneau* à queue jaune.

1402

VIVANEAU* À QUEUE JAUNE :

Rare. (Pristipomoides auricilia  Jordan, Evermann & Tanaka). V. VIVANEAU* À TÂCHES JAUNES. Répertoiré par Laboute, 2000 : 488.

1403

VIVANEAU* À RÉSEAU D'ARGENT :

n.m. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Pristipomoides argyrogrammicus Valenciennes). Espèce de vivaneau* fréquent, au corps argent et jaune, qui n'a aucune valeur marchande même si sa chair est excellente (Laboute, 2000 : 488). Fréquence d'observation annuelle des poissons récifo-lagonaires (…) vivaneau à réseau d’argent 2% (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Syn. (rares) : Cerf-volant*, cancrelat*. Dynamique : Terme rare, peu répertorié ; répertorié par Laboute, op.cit. / La vitalité du terme est cependant confirmée (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

1404

VIVANEAU* BLANC :

n.m. A.cour. (Pristipomoides sp.). Nom donné aux vivaneaux* du genre Pristipomoides, la couleur de leur robe varie du jaune argenté au gris violet (Laboute, 2000 : 488).  Répertorié par Laboute, op.cit.

1405

VIVANEAU* (LA) FLAMME :

n.m. Peu cour. (Etelis coruscans Valenciennes). Espèce de vivaneau* de couleur rouge sur le dessus et argenté sur les flancs inférieurs. (…) poissons récifo-lagonaires vendus entiers : (…) vivaneau flamme 23% (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Usage peu courant, peu répertorié ; répertorié par Laboute, 2000 : 487. / Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

1406

VIVANEAU* LAVANDE :

n.m. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Pristipomoides sieboldii Bleeker). Espèce de vivaneau* de couleur lavande. Répertorié par Laboute, 2000 : 489.

1407

VIVANEAU* POULET :

n.m. Rare. (Pristipomoides multidens Day). V. VIVANEAUÀ GROSSES ÉCAILLES. Répertorié par Laboute, 2000 : 489. (…) poissons récifo-lagonaires vendus entiers : (…) vivaneau poulet 9% (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Terme rare, peu répertorié; répertorié par Laboute, 2000 : 489. / La vitalité du terme est cependant confirmée (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

1407

VIVANEAU* RAYÉ :

n.m. Peu cour. (Pristipomoides zonatus Valenciennes). Espèce de vivaneau* de couleur rosée, rayé de quatre larges bandes verticales jaunes. Fréquence d'observation annuelle des poissons récifo-lagonaires (…) vivaneau rayé 2% (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Terme rare, peu répertorié; répertorié par Laboute, 2000 : 490. / La vitalité du terme est cependant confirmée (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

1408

VIVANEAU* ROSE :

n.m. Peu cour. (Pristipomoides filamentosus Valenciennes). Espèce de vivaneau* de couleur rose dont la nageoire caudale est bordée de rouge (Laboute, 2000 : 489). Les poissons récifo-lagonaires vendus en filet : (…) le vivaneau rose (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Usage peu courant, peu répertorié ; répertorié par Laboute, op.cit. / Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

1409

VIVANEAU* ROUGE :

n.m. A.cour. (Etelis carbunculus) (Laboute, 2000 : 485). Espèce de vivaneau* de couleur rouge, très recherché par les pêcheurs. Vivaneau rouge 1600F [C.F.P.*]/KG. Journal Les Nouvelles, 04/2005 ("Prix du marché"). Le produit le plus cher est le vivaneau rouge avec un prix moyen de 2397 F CFP*/kg. Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2022).

 

1500 VIVANETTE :

n.f. Peu cour. (Paracaesio sp.). Nom donné aux poissons du genre Paracaesio, de taille moyenne (40 cm) et de couleur bleue, qui ressemblent beaucoup aux fusiliers*. Encycl. : Famille des Lutjanidés. Les poissons récifo-lagonaires vendus entiers : (…) vivanette 5% (…). Document du gouvernement de Nouvelle-Calédonie : dam.gouv.nc, 2020. Dynamique : Usage peu courant, peu répertorié; répertorié par Laboute, 2000 : 253. La vitalité du terme est cependant confirmée (Pauleau, enquête linguistique, 2022). Composés : V. ci-après :

1501

VIVANETTE À QUEUE JAUNE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Paracaesio xanthurus Bleeker).  Espèce de vivanette* ornée d'une trace jaune postérieure. Répertorié par Laboute, 2000 : 253.

1502

VIVANETTE* BLEUE :

n.f. Rare. Spéc. Domaine : Ichtyologie. (Paracaesio sordidus Abe & Shinohara).  Espèce de vivanette* de couleur uniforme bleue. Répertorié par Laboute, 2000 : 253.

 

1406 VOILÀ LUI :

Ci-dessus : Post humoristique, FaceBook, 2021 (en haut à gauche : voilà lui!). Crédit : Stéphanie Dunoyer.

 

interj. Cour. Fam. Exprime l'achèvement d'une action ou d'un évènement attendus ou signifie simplement : "Le voilà" . [Quelqu'un qu'on attendait arrive dans la pièce :] Voilà lui ! ou : [Venant de finir un long rangement :] Voilà lui ! Oral spontané, s.d. Voilà lui ! [=Voilà c'est ce masque-là]. Post humoristique Facebook (image ci-dessus), 2021. Dynamique : Emploi très stable (Pauleau, enquêtes linguistiques, 1990-2022).     V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

 

1503 VOILIER :

n.m. A.cour. (Istiophorus platypterus Shaw et Nodder). V. ESPADON-VOILIER. -(…) mon beau-frère, il a piqué* un voilier comme ça au fusil –(…) et comment il l'a remonté? (…) tu te rends compte la force que ça a? Oral spontané, 1990. Répertorié à l'écrit notamment par Observatoire, 1990 : 217.

1399 VOIR LES RATS :

loc. verbale interrogative/interjective. A.cour. Fam. ou sociolectal (pop.). Exprime une réaction de surprise, et/ou de désapprobation, et/ou d’agressivité vis-à-vis de la personne représentée par le sujet du verbe. V. AVOIR MAL OU ? Hé mais qu’est-ce qu’il a, lui ? Il a vu les rats ou quoi ? Oral spontané s.d. -Mon père il a dit que Pit c’est un chien nucléaire radioactif - Il a vu des rats ton père ! (…). Journal Tazar*, 07/2005. Variante : Avoir vu des rats. Variante longue (peu cour., plaisant) : Voir* les rats en pyjama ou encore : Voir* les rats en pyjama, les souris en bikini (mentionné par la F.O.L., 1983), expression antérieure et moins cour. Norme : Souvent au passé (avoir vu les rats), comme dans les illustrations ci-dessus. Dynamique : Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2005).    V. également Pauleau, BDLP, 2006-2013.

1400

VOIR LES RATS EN PYJAMA :

Variante de VOIR LES RATS. V. cette entrée. Il voit les rats en pyjama : Figure de façon emblématique sur une carte postale -depuis 1992- qui rassemble diverses expressions du pays, avec le titre : Lôngage [langage*] à nouzautes*.

1401

VOIR LES RATS EN PYJAMA, LES SOURIS EN BIKINI :

Variante de VOIR LES RATS. V. cette entrée. -Mon père il a dit que Pit c’est un chien nucléaire radioactif - Il a vu des rats ton père ! (…) Il a vu des rats en pyjama* [*et des souris en bikini]. Journal Tazar*, 07/2005.

 

1402 VOIS! :

Attesté uniquement à l'oral. interj. T.cour. Fam. Exprime une surprise angoissée, une inquiétude. Vois! Comment je vais faire?...J'ai perdu mes clés... Oral spontané, s.d. Norme phonétique : Prononcé avec allongement vocalique [vwaaa]. Dynamique : Emploi stable (Pauleau, enquête linguistique, 2005).

1403 VOUS AUTRES* :

V. AUTRES.

1404

VOUS AUTES :

Variante de VOUS AUTRES* : V. AUTRES.

1405

VOUZAUTES :

Variante de VOUS AUTRES* : V. AUTRES.

 

1407 VRAIE LANGOUSTE* :

V. LANGOUSTE.

1408

1408

MoDyCo

MoDyCo


Université Paris Nanterre
Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS
- MODYCO UMR 7114

MoDyCo

MoDyCo


Université Paris Nanterre
Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS
- MODYCO UMR 7114